Utilisation des huiles

Les bains d’huile, les huiles en général : amies ou ennemies ?

Les bains d’huile, les huiles en général : amies ou ennemies ?

  Je sens que vous allez aimer cette réponse : ça dépend ! Mais de quoi ? Je vous réponds dans cet article.

Les huiles végétales, que ce soit l’huile d’amande douce, l’huile de coco, l’huile de jojoba, l’huile d’argan, l’huile d’avocat, l’huile de ricin, l’huile de moringa, l’huile de nigelle, etc... à l’état brut/pur ont en commun certaines particularités : elles ont une grosse masse moléculaire et elles sont hydrophobes.
Pourquoi la masse moléculaire est un problème ?

  Il faut comprendre que la cuticule du cheveu est comme une toute petite porte, par laquelle seulement de toutes petites molécules peuvent passer. Si la molécule est trop grosse, elle n’entrera pas. Et elle n’ira donc pas nourrir l’intérieur du cheveu : le cortex, les chaines de kératine qui la composent et le ciment cellulaire.

Pourquoi le fait qu’une huile soit hydrophobe est contre-productif ?
  Hydrophobe veut dire qu’elle repousse l’eau. On peut dire que le cheveu devient alors “étanche”. C’est un problème car si nous souhaitons appliquer un produit qui est fait pour pénétrer le cheveu alors il ne pourra pas, la porte est "fermée".
On pourrait se dire que ce n’est pas grave, que les huiles seront une protection autour de la cuticule et feront barrière. Ou bien qu’à force d’en mettre ça finira bien par rentrer ou que ça nourrira tout de même la cuticule.
Malheureusement non, les huiles ne feront que barrière à tous les produits suivants. D’autre part, les bains d’huile feront automatiquement dégorger la couleur (ou la patine) très rapidement et jaunir les blonds.
Pour celles qui ont déjà tenté l’expérience des bains d’huile vous savez à quel point il est difficile de s’en débarrasser. Même en faisant plusieurs shampoings il est difficile d’en venir à bout. Un masque détox sera alors de mise, vous pouvez vous référer au Masque Rythme Blanc Terre de couleur.
Et avant d’aller faire faire ma couleur ou mon balayage chez mon coiffeur ?

  Si vous devez faire faire une technique sur vos cheveux (coloration, décoloration, balayage, permanente ou autre) veillez à vous être débarrassé de la moindre micro trace d’huile dans vos cheveux.

En effet, les huiles au contact des produits colorants, décolorants ou autre, peuvent faire barrière et empêcher les actifs de faire leur travail. Et c’est surtout potentiellement dangereux car certains produits professionnels ne sont pas du tout compatibles avec les huiles et pourraient se mettre à fumer et faire littéralement fondre vos cheveux.
Et en été, faut-il protéger ses cheveux avec une huile ?
  Avez-vous déjà tenté de mettre de l’huile (n’importe laquelle) sur votre peau en plein soleil ? Si la réponse est oui alors la Biafine a surement été votre amie suite à ça. Car une huile brute qui n’est pas infusée de filtres UV attire le soleil et ne protège pas. Donc pour faire des frites c’est parfait !
Si la texture huileuse et les odeurs agréables de vacances vous attirent, votre alliée sera la Sun oil. Et pour un été en toute sécurité capillaire nous vous avons créé une routine sur mesure : la Routine Été/Soleil !

Alors pourquoi certains produits professionnels d’entretien capillaire en contiennent ?

  Parce qu’elles ont été micronisées en laboratoire, c’est à dire qu’elles ont été réduites. Dès lors que les molécules sont de petite taille alors ce n’est plus un problème car elles peuvent passer la cuticule et pénétrer le cortex pour nourrir le cœur du cheveu. Ainsi elles ne pourront plus s’agglutiner et créer une accumulation nocive !

En lire plus

Où acheter mon shampoing ?
Comment choisir mon rythme Terre de couleur ?